Sélectionner une page

Cacher un vis à vis

Pour éviter les regards indiscrets aux abords de la piscine, l’aménagement joue la carte de la verticalité.

Inspiré d’un rêve exotique, le décor minéral se compose de piquets d’ardoise, de galets et de graviers. Les plantations sont accueillies sur plusieurs niveaux. Au sol ou en bacs maçonnés, Photinia et Camphrier assurent, par leur volume et leur croissance, un écran visuel équilibré.

Les Washingtonia, Phormium, Draceana et Cycas contrastent par leur forme longiligne et touffue.

Projet paysager - défi cacher un vis à vis en hauteur

arbre pour cacher un vis à vis

arbre pour cacher un vis à vis en hauteur

jardin plantes méditerranéennes

aménagement paysager villeneuve-lès-maguelone

plantes pour cacher un vis à vis

jardinière en bêton ciré


Le défi : cacher un vis à vis

Sur ce projet d’aménagement paysager à Villeneuve-lès-Maguelone, le défi consistait à se protéger du vis à vis. La terrasse étant surélevée par rapport au niveau de la rue, le voisinage avait une vue directe sur le jardin du client, ce à quoi il était nécessaire de remédier grâce au choix des plantations.

L’astuce la plus communément utilisée par les particuliers pour remédier au problème de vis-à-vis consiste à planter une haie de bambous. Même si l’efficacité de la technique est incontestable, le rendu esthétique laisse à désirer.
C’est là tout l’avantage de bénéficier du regard expert d’un professionnel : le paysagiste concepteur sait trouver une solution à votre problématique qui soit à la fois efficace et esthétique.


L’astuce du paysagiste

Ici, nous avons décidé de jouer sur le choix des végétaux et sur l’ajout de jardinières maçonnées afin de créer de la hauteur tout en assurant un rendu harmonieux. Les jardinières permettent de masquer le vis à vis tout en évitant l’aspect uniforme et monotone d’une haie rectiligne de bambous par exemple. Ici, les jardinières sont en béton ciré signé Marius Aurenti.

Autre élément déterminant pour cacher un vis à vis : le choix des plantes et arbres. Ici, nous avons privilégié des plantes sur tiges (magnolia, dracéna, camphrier, photinia, washingtonia, dracena…) ainsi que des grimpantes qui n’empiètent pas au niveau largeur. Enfin, des piquets d’ardoises viennent donner une touche d’originalité à l’ensemble.